Caverject : Composition, Quelle Pharmacie et Quels Effets ?

Des érections au rendez-vous avec Caverject

le produit et sa boîte

Les laboratoires Pfizer ont découvert une solution qui lutte contre les troubles érectiles. Il consiste en une injection dans le corps caverneux du pénis, cela va ainsi permettre une érection suffisante pour un rapport sexuel.  Ce médicament ne peut pas être acheté sans prescription du médecin. De plus, l’utilisation de ce produit nécessite préalablement un suivi médical. Il faut faire très attention dans la manipulation ainsi que la détermination du dosage nécessaire.

Le produit existe en 5 mcg/ 1ml, 10, 20 ou même 40 mcg / ml. Le médecin lui seul peut prescrire lequel de ces dosages choisir. En France, la sécurité sociale prend en charge ce traitement avec un taux de remboursement de 30 %. Ce médicament a en effet été conçu pour les hommes qui souffrent de troubles de l’érection. Ce problème se manifeste par la difficulté de durcissement au niveau de la verge qui permet une pénétration suffisante au cours d’un rapport sexuel.

Ce n’est pas considéré comme un premier traitement. Ce dernier consiste généralement d’un médicament à prendre par voie orale. Caverject est souvent prescrit après un cancer de la vessie, de la prostate ou une chirurgie du bassin qui ont eu des conséquences sur les fonctions érectiles. On prescrit également ce médicament en cas de paralysies.

De quoi est composé ce médicament ?

un schéma représentant les troubles de l'érection

La société de produit du médicament affirme que la composition de Caverject regroupe une poudre à reconstituer (lyophilisat) et une solution qui est destiné à diluer le principe actif avant l’injection. Le lyophilisat est constitué de lactose monohydraté, de citrate de sodium mais également de l’alpha- cyclodextrine. La solution est aussi accompagnée d’alcool benzylique, de l’eau pour la préparation. Le médicament est conditionné dans un flacon de verre. Ensuite on intègre la solution dans une seringue préremplie ou dans une ampoule de verre. Le choix doit se faire à la fonction de conditionnement.

Aprostadil : le principe actif de Caverject

Le principal actif contenu dans le médicament est l’alprostadil. C’est une prostaglandine. Cet élément est un vasodilatateur. On l’utilise souvent en cardiologie. Il est aussi utilisé en injection par voie caverneuse ou urétérale afin de combattre les soucis de troubles érectiles. C’est grâce à ce composant que l’augmentation de flux sanguin est rendue possible. Cependant, le muscle lisse du pénis se relâche et va provoquer une érection.

Comment fonctionne le produit ?

un couple heureux avec une vide sexuelle active

Pour mieux comprendre le fonctionnement de Caverject, il est essentiel d’expliquer ce qui se passe physiologiquement lorsque survient une érection. On retrouve deux cavités caverneuses dans l’appareil reproducteur male. Ces cavités englobent une grande quantité de vaisseaux sanguins. Ces vaisseaux vont se remplir de sang pour permettre la production de l’érection. Une fois qu’a lieu une stimulation sexuelle. L’information (ou message nerveux) va alors être transmis dans la colonne vertébrale, passe par les nerfs du bassin et de la prostate pour enfin finir au niveau des nerfs érecteurs.

Le médicament agit directement sur le corps caverneux

A cet instant, les veines et les fibres musculaires contenus dans les corps caverneux s’active. Cela va alors permettre le gonflement et le retour à la normal du pénis. A l’état de hors- érections, les cavités caverneux ne sont pas remplies de sang et les muscles tout autour du pénis sont contractés. Dès qu’une érection se manifeste, les muscles autour des corps caverneux vont se relâcher. Le sang va donc venir affluer sur les veines de la verge et agir comme pression. C’est comme si le sang était coincé. Voila pourquoi le pénis est rigide.

L’injection de Caverject va induire le relâchement des fibres musculaires et donc permettre au sang d’affluer. L’érection va ainsi avoir lieu dans les 5 à 20 minutes qui suivent l’injection. Cela explique donc l’efficacité de ce médicament même sans stimulation sexuelle. C’est notamment une réaction « mécanique » qui est liée à l’alprostadil. Normalement, une érection dure entre 30 minutes et une heure. Au-delà de cette durée, il convient de consulter le médecin. En revanche, il est essentiel de bien définir la dose idéale pour permettre un résultat efficace. Voila pourquoi, il est indispensable d’avoir son médecin comme accompagnant pour réussir à atteindre la dose efficace la plus faible.

Un suivi médical est conseillé

un médecin qui osculte

Ce médicament est conseillé à tous ceux qui ont des problèmes d’érections. Toutefois, une consultation médicale est indispensable pour connaitre les causes de ce problème. Et mieux faciliter la mise en place d’une meilleure stratégie pour traiter le problème. Par ailleurs, avant cette prescription, le médecin devra vérifier si le trouble n’est lié à aucun problème médical. Il est bien de savoir que désormais la consultation peut se faire en ligne.

N’oubliez pas le suivi médical

Un médecin certifié fera le plaisir de vous conseiller et de vous ausculter. Pour ce qui concerne le Caverject, il est important de bénéficier d’un suivi médical pour deux raisons précises : l’une pour définir le dosage adapté, et l’autre pour apprendre comment effectuer correctement l’injection soi- même. Le traitement une fois définie, le suivi continue toujours. Un examen clinique sera également à réaliser pour voir l’efficacité du produit et si jamais d’éventuels effets indésirables apparaissent.

La posologie du médicament

Comme il a été mentionné ci-dessus, c’est au médecin de prescrire le dosage nécessaire pour ce médicament en fonction de la situation. Le dosage est donc strictement personnel. Une première injection d’essai se fera avant. C’est une dose de 5 à 20 microgrammes de Caverject suivant un protocole dont il est le seul à le définir en fonction du problème. Si cette première dose s’avère insuffisant, le médecin l’augmentera de 5 microgrammes en 5 microgrammes jusqu’à ce que le résultat souhaité soit obtenu.

Pas plus d’une injection en 24h !

Toutefois, une seule injection doit être réalisé en 24 heures. Une fois que le bon dosage a été trouvé et l’accord du médecin reçu pour faire soi- même les injections, il est bien de connaitre que l’injection de Caverject ne doit se faire que 3 fois en une semaine. Attention, il faut toujours respecter le délai de 24 hures d’intervalle entre deux injections.

Utilisation correcte du médicament

Une utilisation correcte du produit consiste à respecter 4 étapes détaillée. La première étape consiste à la reconstitution de la solution à injecter. Avant toute chose, il est important de se laver les mains pour éviter la formation des infections. On va utiliser la seringue qui contient de l’eau bactériostatique et la fiole qui contient la poudre active. On pousse ensuite le piston pour que le liquide pénètre dans la fiole et on le mélange bien avec la poudre.

L’hygiène doit être irréprochable

Une fois faite, on retire l’aiguille inséré sur la seringue et replacer le capuchon de la fiole. L’étape suivante est la préparation de la zone d’injection. Pour cela, il faut choisir le point d’injection sur le côté du pénis dans le corps caverneux. Attention il ne faut jamais prendre la zone au-dessous de la verge, ni sur le gland, ni encore au travers d’une veine visible). On nettoie ensuite cette zone avec le second tampon désinfectant. Oter le capuchon protecteur de l’aiguille et prendre la position que le médecin a surement conseillé : dos droit légèrement en arrière. On passe maintenant à l’injection.

Une fois la zone désinfectée, on doit d’abord vérifier si la seringue ne contient pas d’air. Pour ce faire, on tapote légèrement la seringue et pousser le piston jusqu’à ce qu’il y ait du liquide qui s’écoule. Puis on insère l’aiguille dans la zone choisie en maintenant le pénis jusqu’à ce qu’on ressente une légère résistance. On appuie sur le piston pour l’injection de la dose prescrite. Une fois terminé, on retire l’aiguille et on appuie sur la zone à l’aide du tampon désinfectant pour éviter le saignement. Et pour terminer, il faut bien regrouper tous les matériels et les mettre aux rebus.

Si jamais ces maladies sont diagnostiquées (fibrose, la maladie de la Peyronie) on doit absolument arrêter d’utiliser le Caverject.

Où peut-on acheter Caverject ?

acheter moins cher est important

Comme si un traitement qui ne peut être effectué que sous ordonnance, on peut trouver Caverject dans les pharmacies physiques. Mais encore, il peut être acheter en ligne avec l’intermédiaire d’une pharmacie agréée uniquement. Comme ça, le médecin certifié pourra fournir une prescription valide et envoyer directement le traitement à votre domicile. Néanmoins, il faut quand même faire très attention.

Attention aux contrefaçons !

En effet, il existe de nos jours plusieurs plateformes douteuses non- certifiés qui vendent ce médicament sur internet. Plusieurs d’entres elles proposent Caverject à un prix intéressant. Certaines offrent même la possibilité de les acheter sans ordonnance. Méfiez vous de ces pratiques. Elles ne sont pas seulement interdites, mais cela peut présenter un réel danger pour la santé. La plupart des médicaments vendus dans ces sites sont périmés ou des contre- façons.

Pour le prix ?

Le prix du Caverject varie en fonction du dosage et du nombre d’unités vendues. Il est donc possible de trouver le produit au prix de 54€ pour 1 injection de Caverject Vials 5mcg, 59€ pour 1 injection de Caverject Vials 10mcg, 69€ pour 1 injection de Caverject Vials 20mcg, 89€ pour 1 injection de Caverject Vials 40mcg, 69€ pour 2 injections de Caverject Dual Chamber 10mcg et 79€ pour 2 injections de Caverject Dual Chamber 20mcg. Il est à noter que le peut soit diminuer ou augmenter.

Notre avis final a propos de ce médicament

la conclusion de cet article

Caverject, c’est sûrement la solution idéale pour combattre vos problèmes d’érections. Toutefois, sa prescription nécessite l’auscultation et l’accord d’un médecin certifié pour éviter la naissance des effets non désirables.

Laisser un commentaire